Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 13:15
Après avoir renouvelé l’expérience de la moto à Dalat pour visiter les environs, nous sommes partis mardi en direction de Nha Trang, sur la côte. Adieu les températures douces et la fraicheur des pins, bonjour la grosse chaleur à l’ombre des cocotiers ! C’est moi qui me suis occupée de réserver un bus pour nous 4. Evidemment je me suis plantée et j’ai réservé un bus qui met 5 heures alors qu’il y en aurait un autre qui met 3 heures...oups… En plus, sur les 5 heures de trajet on a subi au moins 3h30 d’une route bien sinueuse. De quoi mettre tout le monde de bonne humeur !!

Arrivé à Nha Trang, on a retrouvé l’agitation des grandes villes (400 000 habitants) : les klaxons, les radios, les vendeurs à la sauvette etc. Pffff… c’est quand même un peu fatiguant tout ça ! Notre première après-midi ici se passe tout tranquillement : on prend nos repères : où est la plage ? où est le bar sympa ? En fait, Nha Trang nous fait un peu penser à une grande ville côtière française. La plage, une longue bande de sable avec quelques cocotiers, est à une trentaine de mètres d’un grand boulevard. Il y a beaucoup de vent et de grosses vagues tous les après-midi, ce qui n’est pas l’idéal pour la baignade.

Le lendemain (hier, donc…), Renaud et moi avons fait de la plongée autour de la petite ile de Hon Mun, pendant que papa faisait du snorkelling (avec masque et tuba). Nous avons vu quelques murènes, de nombreux coquillages et de superbes coraux. Papa lui a vu un barracuda !! Ensuite nous avons rejoint maman et nous nous sommes à nouveau baladés dans les rues animées, et nous avons fait une pause sur la page. 2 rencontres marrantes : d’abord un vieux vietnamien qui passe à côté de nous et nous demande si on parle français. On hésite un peu avant de lui répondre, car d h’abitude ce genre de question est suivi par un discours pour nous vendre un tour en moto, ou bien un hotel ou un resto. Finalement, on lui dit que oui, on parle bien français, et là c’est la surprise : il a appris le français uniquement dans les livres et au contact des touristes et il parle parfaitement. Il nous a demandé où on habitait en France, et quand mes parents ont répondu « près d’avignon », il a dit… « ah oui, le Vaucluse, département 84 ! ». Surprenant, à des milliers de kilomètres de chez nous ! Un peu plus tard, nous avons causé un peu avec un vietnamien de 72 ans qui habite en France depuis l’age de 8 ans et qui vient tous les ans au Vietnam. La météo, Sarko, le foot… une vraie conversation « café du commerce » !

Aujourd’hui, nous avons loué des motos (oui oui, on aime ça !) pour pousser un peu plus loin : on voulait se dégoter une petite plage de sable blanc déserte pas trop loin de la ville… pas évident ! D’autant qu’une partie de la côte à l’air d’être privatisée pour la construction d’un énorme complexe touristique… beurk ! On a fini par trouver une plage avec des pins pour nous abriter. Seul problème : les dizaines d’écoliers en train de faire leur gym et qui peu à peu se sont avancés vers nos serviettes jusqu’à se poser à 2 pas de nous. Jamais on pourra être tranquille ??

C’est notre dernière journée à Nha Trang. Demain nous serons à Hoi An, 500 ou 600 kilomètres plus au nord. Entre temps, on doit se taper une nuit dans un bus… et on part dans 10 mn ! Donc j’arrête là car je suis à la bourre.
A+



La plage de Nha Trang

 
un petit port à la sortie de la ville
Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Nha Trang vous propose une longue plage de sable. Vous devez garder à l'esprit lors de la visite de Nha Trang qu'il s'agit d'un environnement de type ville avec une route à deux voies parallèle à la plage. La route est un cauchemar à traverser. La mer est assez agitée, il y a des vagues. Pas beaucoup de bars sur la plage, seulement un étrange. La plupart des bars et restaurants sont de l'autre côté de la route.
Répondre
B
Coucou ! La ville de Nha Trang ne m'a donné pas beaucoup d'impressions car elle est trop bétonnée et touristique. Pourtant ce que j'aime le plus ici est sa mer de l'eau transparente. J'apprécie des plages isolées sur les iles, loin de la villes.
Répondre
M
ça fait réver tous ces voyages...bonne route ...a+
Répondre