Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

19 avril 2008 6 19 /04 /avril /2008 18:23
Renaud aime bien négocier maintenant, et c’est donc lui qui se charge de nous dégoter 2 motos pour aujourd’hui (à 60 000 dongs la moto, soit moins de 2,5 euros). Nous avons prévu d’aller à My Son, l’ancienne cité Cham dont le rayonnement culturel et religieux au 4ème siècle serait équivalent à celui d’Angkor (Cambodge) ou de Bagan (Myanmar). Le seul problème, c’est que nous ne savons pas exactement où c’est et que nous n’avons pas de plan détaillé de la ville. Sur le Guide du Routard de mes parents, ils écrivent que c’est à 25kms de Hoi An. Sur notre guide Lonely Planet, ils indiquent 35 kms. On demande à la réception de notre hôtel (des jeunes vraiment très serviables) et ils nous disent 50 km !! Ben faudrait savoir, c’est quand même pas pareil ! Finalement on décide de suivre la route indiquée par notre hôtel et puis… on verra bien.

Avant de partir, on retourne au magasin où nous avons commandé nos vêtements hier. Ils sont prêts, mais il faut faire quelques retouches (bizarrement, les pantalons des 2 hommes sont trop larges à la taille… les petites vietnamiennes les auraient-elles vus avec une bedaine ??). Ca y est, il est 10h45 et nous décollons enfin ! Nous empruntons une grande route, pas mal fréquentée, ce qui n’est pas très rassurant. Mais tout se passe bien, les paysages autour sont très beaux : des rizières à perte de vue, quelques villages traversés, des montagnes au loin.

Après un peu plus d’une heure de moto (avec une petite pause pour boire une bière…), nous arrivons enfin sur le site de My Son. Il est 12h, la chaleur est écrasante. Quand je pense qu’en Provence, on se moque de ces touristes qui visitent Fontaine de Vaucluse ou le Palais des Papes au mois d’aout en début d’aprem !! Nos impressions sur My Son sont mitigées : l’environnement, entouré de collines et noyé dans la verdure, est très beau. Mais la plupart des monuments sont en ruine, soit à cause du temps soit à cause des bombardements pendant la guerre. Le site est mal entretenu, et aucun panneau n’est là pour nous donner quelques indications (ni même pour nous indiquer les directions à prendre). Mais c’est joli quand même ;-)

Sur le chemin du retour, on s’arrête sur le bord de la route pour acheter (et manger) une pastèque incroyablement juteuse… mmhhh ! De retour à l’hôtel, nous nous empressons de piquer une tête dans la piscine pour faire descendre la température de notre corps de quelques degrés. Ensuite, direction le centre historique.

Ce soir c’est la fête des lampions : tous les lampions de la ville sont allumés, et de nombreuses animations sont installées un peu partout dans la ville : exhibition de karaté, chants, danse, jeux etc. Décidemment, cette ville est vraiment très agréable !


Dans les rizières ce sont les femmes qui travaillent



Quelques piments qui sèchent au bord de la route



Partager cet article
Repost0

commentaires

V
Venir au sanctuaire de Mỹ Sơn , nous pourrons profiter de la beauté sauvage, tout l'ensemble des temples est complètement séparé du monde extérieur, entouré de la forêt verdoyante avec le chant des oiseaux et l'air pur.
D’ailleurs nous observerons le temple principal de Mỹ Sơn où vénérer le Linga et la statue de Shiva, le Dieu protégeant les rois de l’empire du Champa. Le sanctuaire est divisé en plusieurs zones, selon le principe que le temple principal entoure des temples secondaires et de petites tours.
Répondre