Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 19:49
Nous sommes de retour de l’excursion de 2 jours dans les iles péruviennes du lac Titicaca. Globalement, même si ces iles sont très touristiques, nous sommes plutôt contents de ces 2 journées.

Nous avons commencé par les iles Uros, appelée communément les iles flottantes… un nom plutôt étrange, non ? Et pourtant cela reflète bien la réalité : il s’agit d’iles construites en totora, une sorte de roseau qui pousse abondamment sur le lac. Non seulement les maisons et les bateaux sont construits dans cette matière, mais le sol même de l’ile est constitué de couches épaisses de totora. Quand on marche dessus, on s’enfonce un peu et ça fait bizarre de savoir qu’il n’y a pas de terre ferme sous nos pieds ! Pour ne pas que les iles bougent, elles sont attachées en divers endroits à la terre ferme. Et de nouvelles tiges de totora doivent être ajoutées régulièrement pour compenser celles du dessous qui pourrissent. Evidemment, les iles Uros sont l’attraction numéro un de cette partie du lac et leurs habitants (quelques milliers) vivent essentiellement du tourisme. Pourtant, il y à peine 50 ans, ils avaient encore un mode de vie très traditionnel…

Après 3 heures de bateau, nous arrivons sur l’ile d’Amantani. Ici, il n’y a pas d’hôtel et nous allons dormir chez l’habitant. Afin que toutes les communautés de l’ile bénéficient du tourisme, la population locale a imaginé un système de rotation et c’est le capitaine du bateau qui nous répartit les uns après les autres dans les différentes familles qui nous attendent sur le port. Nous logeons chez Alphonso, Bénita et leurs 3 enfants dans une petite chambre simple mais bien propre. La famille est adorable, et nous discutons un peu avant d’aller faire un tour sur la place du village où un mariage est en train d’être célébré. Nous restons toute la fin de journée à regarder la trentaine de personnes en train de danser et/ou picoler de la bière… beaucoup de bière !

Le lendemain, nous quittons Amantani à 8h pour nous rendre sur l’ile de Taquilé, à 1h de bateau environ. Les deux iles se ressemblent un peu, il faut bien l’admettre : des champs en terrasse séparés par des murets en pierre, de la végétation très sèche et une vue imprenable sur les eaux bleues du lac. Nous marchons 2-3 heures sur l’ile et il est déjà l’heure de remonter dans le bateau. Il est 15h30 lorsque nous reposons les pieds à Puno. Dans les rues du centre ville, il y a encore un défilé avec plusieurs fanfares et des groupes d’enfants qui dansent… ça ressemble à une gigantesque fête des écoles. C’est incroyable… ces gens ne s’arrêtent jamais de faire la fête ??

PS. : En discutant avec la famille qui nous logeait à Amantani, nous avons appris qu’il existait bel et bien un bateau faisant l’aller-retour Puno/Amantani sans obligatoirement passer par les iles Uros et l’ile Taquile. C’est exactement ce bateau que l’on souhaitait prendre à l’origine mais qu’on n’a jamais trouvé :-(

Une embarcation traditionnelle des iles Uros, construite en totora

Un "village" sur les iles Uros est constitué normalement d'une seule famille

Renaud et Bénita

Une petite bergère sur l'ile Amantani

Il était trop chou, j'ai pas résisté à le prendre en photo ;-)

Vue depuis la colline sur l'ile Taquilé
Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Vous vnez de reproduire une etape du jeu Pekin-Express, sans les cameras
A+
Répondre